30 janvier 2014

La boite de Pandore

Des parents, et il ne s'agit pas que de quelques cas isolés, ont sous la seule foi d'une rumeur propagée à coup de SMS, décidé de retirer leur enfant de leur école. L'institution scolaire serait ainsi accusée de propager une "théorie du genre" qui, pour résumer, chercherait à mettre en doute leur identité sexuelle... Absurde ! On nage en plein délire !

Comment se fait-il qu'une rumeur, aussi imbécile, a-t-elle pu se répandre à une telle vitesse ? Serait-ce grâce au talent de quelques fadas intégristes, un peu simple d'esprit en mode « la manif pour tous ou la mort » ? (Je ne cite pas une religion en particulier car, quand il s'agit de s'en prendre aux droits des homos ou des femmes, les trois religions du livre ont une facilité déconcertante à oublier leurs différents millénaires pour nous rejouer la sainte alliance). Je ne crois pas qu'il faille chercher de ce côté là. Serait-ce à cause de l'émergence d'une extrême droite 2.0. Hélas, Rien de neuf sous le soleil. De tout temps, et singulièrement en période de grave crise sociale, celle-ci a prospéré et fait son beurre à coup de complots, de rumeurs et de boucs émissaires. Pour elle, tout est de la faute de l'étranger, de celui qu'on ne connait pas.

Non, il s'agit de bien d'autre chose, plus grave. La crise, les plans de licenciements, la précarité généralisée, le déclassement social, tous ces méfaits du système capitaliste (pour appeler un chat, un chat), l'absence d'alternative de progrès et de justice sociale ont finit par ouvrir la boite de Pandore. Les idées de haines se déversent désormais partout dans la société à jets continus en direct des chaine d'infos, confortées par une droite qui, aveuglée par sa haine de la gauche et des valeurs d'égalité que celle-ci défend (encore...) ne sait plus trop ou elle habite.

Il est qu'à voir la droite parisienne pour parler de ce que j'en vois d'un peu plus près. Pas une voix chez ses dirigeants pour appeler au sursaut républicain et à mettre fin aux rumeurs les plus absurdes. Pourtant, quand c'est l'école publique qui est attaquée, un des principaux piliers de la république que l'on attaque, pas une voix ne devrait manquer pour la défendre.

NKM la figure de proue de la droite parisienne est aux abonnés absents, elle, qu'on présentait comme une voix transgressive à droite. Il faut dire qu'on a finit par s'habituer à son silence sur les sujets de sociétés depuis son abstention lors de l'adoption de la loi sur le Mariage pour tous.

IMG_813308221864073

 

Posté par gbriant à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,