07 mars 2014

Non, les affaires ne font pas le jeu du Front national

201204261726

Les révélations sur les turpitudes de l'UMP avec les affaires Copé, Buisson et Sarkozy qui ont éclaté cette semaine remettent en scène un canard à qui il faut, pour le moins, tordre le coup : le célèbre "Ça va faire le jeu du Front national". Si je pouvais toucher une pièce à chaque fois qu'un commentateur politique prononce cette sentence qui semble frappée du coin du bon sens, je pourrais me payer quelques tours du monde. Sauf que c'est une ânerie. Et une belle ! 

 Car, que dit cette remarque prononcée à chaque fois qu'une affaire éclate concernant un politique ? Tout simplement que la formation de Marine Le Pen serait blanche comme une oie, détachée du monde politique (hors système pour simplifier) et prête à mettre un grand coup de pied dans la fourmilière. À cette phrase s'ajoute aussi une posture : celle de préférer se mettre la tête dans le sable en attendant que la polémique cesse.

Tout ces affirmations ne tiennent pas l'épreuve des faits. Pire, elles sonnent comme une reddition devant l'offensive idéologique des extrémistes de l'ultra droite. Le FN est-il sans tâche ? Non, il est plutôt habitué aux colonnes des faits divers. J'en veux pour illustration les misérables manœuvres pour enrôler des candidats FN contre leur gré ; un délit relevé ces jours-ci au moment de la clôture des candidatures pour les municipales. Expliquer comme le font certains éditorialistes que l'affaire Buisson profite au FN est quand même un véritable tour de force. Ce qui est en cause, ce sont des méthodes d'extrême droite, une famille politique sans foi ni loi pour qui tous les coups sont permis.  N'oublions pas que Buisson a été un collaborateur de Jean Marie Le Pen !

Quant à son côté anti-système, quelle blague. Alain Hayot dans son ouvrage "Face au FN, la contre offensive" démonte la supercherie. Le FN appartient à l'histoire des droites française et de son courant extrémiste ; son développement reposant sur les crises des autres formations de droite évidemment mais aussi sur celles de gauche, toutes incapables de répondre aux défis du présent. Enfin, pour ce qui concerne la posture qui consiste à se couvrir la tête de cendre en attendant que l'orage passe et que le front républicain tienne, elle signe une forme de lâcheté pour ne pas dire de complicité. Donc on arrête avec le "ça profite au FN" parce qu'à force d'être répété, beaucoup à gauche risquent de s'y résigner. Il n'y a pas d'autres moyens que celui du combat politique pour un avenir de solidarité et de partage comme remède à l'offensive de l'extrême droite. Qu'on se le dise.

Posté par gbriant à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


06 mars 2014

Ferme ta gueule et passe moi une bière (GiedRé)

Je suis fan

Posté par gbriant à 20:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 mars 2014

Les aventures de Nyse ont fait escale à la librairie Tropique

Une réalisation de Tele14
Les Aventures de nyse par urbain_glandier

Pour commander le livre Les aventures de Nyse

Posté par gbriant à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

28 février 2014

Maggie's Farm - Like a rolling stone (Dylan)

Le fantôme de l'électricité

Posté par gbriant à 09:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 février 2014

Redemption song (Bob Marley)

“Emancipate yourselves from mental slavery/ None but ourselves can free our mind,”

Posté par gbriant à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


24 février 2014

« La gestion de Vitrolles par les Mégret anticipe ce que veut faire Marine Le Pen »

Pourquoi, depuis 30 ans, le FN attire-t-il des millions de suffrages ? De nombreux ouvrages ont tenté de répondre à cette question. Le parti pris de l'ouvrage de Gérard Perrier, Vitrolles un laboratoire de l'extrême droite et de la crise de la gauche (1983-2002) (éd. Arcane 17) est d’examiner en détail l’exemple de Vitrolles, en s’appuyant sur des archives inédites et sur les témoignages de 80 acteurs politiques, associatifs, syndicaux, journalistes, avocats, artistes, chercheurs, pour comprendre ce qui a mené à l’élection de Catherine Mégret en 1997.

Une étude d’actualité d'abord, pour rafraichir la mémoire de tous ceux qui ont oublié ce que signifie en terme de désastre pour la population une mairie sous pavillon FN ; un désastre dans lequel la gauche de l'époque n'est pas pour rien quand elle abandonne son combat historique, celui du bien commun. Enfin une étude bienvenue car à regarder de plus prêt le cas Mégret, on s'aperçoit que Marine Le Pen s'inspire largement de l'ancien numéro 2 du FN devenu félon, lui qui faisait dès 1995 du Front national l'élément déclencheur de la recomposition de la droite. Un ouvrage particulièrement utile et complémentaire de l'excellent livre d'Alain Hayot Face au FN, la contre-offensive paru ces jours-ci aux éditions Arcane 17, une maison d'édition qui décidément s'engage !

exe_vitrolles_labo_une_web

Posté par gbriant à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 février 2014

La fille de magazine

Matthias Glenn dans ses oeuvres avec une participation de votre serviteur pour les paroles

Posté par gbriant à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 février 2014

The weight (The band)

What else ?

Posté par gbriant à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 février 2014

Vieux os

Posté par gbriant à 21:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Copé, le champion de la droite obscurantiste

Heureusement que le ridicule ne tue pas, sinon il faudrait nous habituer à vivre dans un monde sans Jean-François Copé… C’est que le président « adulé » de l’UMP a de nouveau fait fort en brandissant un livre qu'il a présenté comme "recommandé aux enseignants" pour les classes primaires et qui s'intitule Tous à poil (voir la vidéo plus bas). L’objet de son courroux ? Des dessins amusants montrant les personnages de la vie de tous les jours, dénudés. Un livre destiné à combattre les préjugés en assumant son corps. Pas de quoi fouetter un chat. Mais pour Jean-Fançois Copé, trop c’est trop, et il faut aller mettre l’ordre dans l’éducation nationale même au risque de raconter un mensonge : celui que ce livre serait conseillé aux enseignants…

Le leader de la droite est ainsi reparti dans une nouvelle croisade après son fameux pain au chocolat. Cette fois-ci, il lui faut coûte que coûte coller aux furieux de la manif pour tous, quitte à en rajouter plus que de raison. Voici donc venue à L’UMP la droite obscurantiste car l’ennemi du Président de l’UMP, c’est désormais les Lumières, pas moins. 

Je suggère à la droite et à son patron de descendre assez vite de l’arbre où ils sont montés en tentant une course désespérée avec Marine Le Pen et les dingos de la manif pour tous. Parce qu’une fois dépassées les bornes, il n’y a plus de limite…

 

Posté par gbriant à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,