03 décembre 2014

La 18eme circonscription de Paris a désormais un député de droite à sa tête : Christophe Caresche

Le député socialiste du 18eme arrondissement de Paris cherche-t-il à rejoindre les bancs de L'UMP ? Christophe Caresche s'était déjà distingué comme lobbyiste des grandes entreprises du BTP en demandant  « d’augmenter les délivrances de permis de construire, faciliter la mise sur le marché de terrains avec une fiscalité incitative, revoir les normes de construction trop importantes qui font qu’on construit trop cher, limiter les recours abusifs. » Un vrai programme prolétarien du logement...

Voici maintenant qu'il se fait l'avocat des grandes surfaces de distribution pour combattre la position de la Maire de Paris sur le travail du dimanche ce matin sur France Inter. Selon le député et ennemie du commerce de proximité, « c'est une erreur de se priver de cette manne car les grands magasins sont prêts à ouvrir le dimanche et les salariés verront augmenter considérablement leur pouvoir d'achat. »

Ben voyons. Cette fable du travail du dimanche qui produit de l'emploi et du pouvoir d'achat a été maintes fois battue en brèches dans les faits. Le PDG de Bricorama vient de l'avouer récemment. L'ouverture de ses magasins réclamée à corps et à cris ne lui a pas fait gagner des parts de marché...

 


Christophe Caresche : "Plus de huit millions de... par franceinter

Quant au pouvoir d'achat supplémentaire, c'est une autre histoire à dormir debout. La généralisation du travail du dimanche, au contraire, diminuerait la prime accordée à ceux qui sacrifient actuellement leur dimanche, en faisant disparaître leur statut d'exception. Le travail du dimanche ne vise qu'une chose ; casser la concurrence des petites enseignes et petits commerces pour récupérer leur part de marché.

Paris est la ville la plus visitée du monde. Elle l'est pour sa beauté, son histoire. Sûrement pas pour ses commerces. Toutes les capitales du monde nous infligent ces même grandes avenues où cohabitent les mêmes enseignes des multinationales de la distribution. Ce n'est pas ce spectacle à la gloire de la consommation toute puissante que cherchent les touristes toujours plus nombreux à visiter notre ville. Christophe Caresche en multipliant les postures droitières a atteint son but. Le social libéral est devenu libéral. Bref, la 18eme circonscription a désormais un député de droite à sa tête.

caresche

Posté par gbriant à 15:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


21 mars 2014

Dimanche on fait quoi ?

On vote ! Le reste n'est que littérature. Même si j'aime bien ça, la littérature.

Ceux qui s'abstiendront laisseront les autres décider à leur place. Faudra pas se plaindre après.

Personnellement je voterai (et j'appelle à voter) pour la liste Anne Hidalgo / Eric Lejoindre dans le 18ème arrondissement de Paris sur laquelle je figure. Je sais, ce n'est pas un scoop.

Pour ceux qui n'habitent pas le 18ème (il parait que ça existe) choisissez un bulletin de gauche. Quand il y a des candidats PCF/Front de gauche qui y figurent, c'est encore mieux.

 

Et enfin

Un coucou spécial à Marie-Pierre et aux copains de Tarbes citoyenne : ca va le faire

 

 

 

 

 

Posté par gbriant à 14:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 mars 2014

Non, les affaires ne font pas le jeu du Front national

201204261726

Les révélations sur les turpitudes de l'UMP avec les affaires Copé, Buisson et Sarkozy qui ont éclaté cette semaine remettent en scène un canard à qui il faut, pour le moins, tordre le coup : le célèbre "Ça va faire le jeu du Front national". Si je pouvais toucher une pièce à chaque fois qu'un commentateur politique prononce cette sentence qui semble frappée du coin du bon sens, je pourrais me payer quelques tours du monde. Sauf que c'est une ânerie. Et une belle ! 

 Car, que dit cette remarque prononcée à chaque fois qu'une affaire éclate concernant un politique ? Tout simplement que la formation de Marine Le Pen serait blanche comme une oie, détachée du monde politique (hors système pour simplifier) et prête à mettre un grand coup de pied dans la fourmilière. À cette phrase s'ajoute aussi une posture : celle de préférer se mettre la tête dans le sable en attendant que la polémique cesse.

Tout ces affirmations ne tiennent pas l'épreuve des faits. Pire, elles sonnent comme une reddition devant l'offensive idéologique des extrémistes de l'ultra droite. Le FN est-il sans tâche ? Non, il est plutôt habitué aux colonnes des faits divers. J'en veux pour illustration les misérables manœuvres pour enrôler des candidats FN contre leur gré ; un délit relevé ces jours-ci au moment de la clôture des candidatures pour les municipales. Expliquer comme le font certains éditorialistes que l'affaire Buisson profite au FN est quand même un véritable tour de force. Ce qui est en cause, ce sont des méthodes d'extrême droite, une famille politique sans foi ni loi pour qui tous les coups sont permis.  N'oublions pas que Buisson a été un collaborateur de Jean Marie Le Pen !

Quant à son côté anti-système, quelle blague. Alain Hayot dans son ouvrage "Face au FN, la contre offensive" démonte la supercherie. Le FN appartient à l'histoire des droites française et de son courant extrémiste ; son développement reposant sur les crises des autres formations de droite évidemment mais aussi sur celles de gauche, toutes incapables de répondre aux défis du présent. Enfin, pour ce qui concerne la posture qui consiste à se couvrir la tête de cendre en attendant que l'orage passe et que le front républicain tienne, elle signe une forme de lâcheté pour ne pas dire de complicité. Donc on arrête avec le "ça profite au FN" parce qu'à force d'être répété, beaucoup à gauche risquent de s'y résigner. Il n'y a pas d'autres moyens que celui du combat politique pour un avenir de solidarité et de partage comme remède à l'offensive de l'extrême droite. Qu'on se le dise.

Posté par gbriant à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 février 2014

Copé, le champion de la droite obscurantiste

Heureusement que le ridicule ne tue pas, sinon il faudrait nous habituer à vivre dans un monde sans Jean-François Copé… C’est que le président « adulé » de l’UMP a de nouveau fait fort en brandissant un livre qu'il a présenté comme "recommandé aux enseignants" pour les classes primaires et qui s'intitule Tous à poil (voir la vidéo plus bas). L’objet de son courroux ? Des dessins amusants montrant les personnages de la vie de tous les jours, dénudés. Un livre destiné à combattre les préjugés en assumant son corps. Pas de quoi fouetter un chat. Mais pour Jean-Fançois Copé, trop c’est trop, et il faut aller mettre l’ordre dans l’éducation nationale même au risque de raconter un mensonge : celui que ce livre serait conseillé aux enseignants…

Le leader de la droite est ainsi reparti dans une nouvelle croisade après son fameux pain au chocolat. Cette fois-ci, il lui faut coûte que coûte coller aux furieux de la manif pour tous, quitte à en rajouter plus que de raison. Voici donc venue à L’UMP la droite obscurantiste car l’ennemi du Président de l’UMP, c’est désormais les Lumières, pas moins. 

Je suggère à la droite et à son patron de descendre assez vite de l’arbre où ils sont montés en tentant une course désespérée avec Marine Le Pen et les dingos de la manif pour tous. Parce qu’une fois dépassées les bornes, il n’y a plus de limite…

 

Posté par gbriant à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 janvier 2014

La boite de Pandore

Des parents, et il ne s'agit pas que de quelques cas isolés, ont sous la seule foi d'une rumeur propagée à coup de SMS, décidé de retirer leur enfant de leur école. L'institution scolaire serait ainsi accusée de propager une "théorie du genre" qui, pour résumer, chercherait à mettre en doute leur identité sexuelle... Absurde ! On nage en plein délire !

Comment se fait-il qu'une rumeur, aussi imbécile, a-t-elle pu se répandre à une telle vitesse ? Serait-ce grâce au talent de quelques fadas intégristes, un peu simple d'esprit en mode « la manif pour tous ou la mort » ? (Je ne cite pas une religion en particulier car, quand il s'agit de s'en prendre aux droits des homos ou des femmes, les trois religions du livre ont une facilité déconcertante à oublier leurs différents millénaires pour nous rejouer la sainte alliance). Je ne crois pas qu'il faille chercher de ce côté là. Serait-ce à cause de l'émergence d'une extrême droite 2.0. Hélas, Rien de neuf sous le soleil. De tout temps, et singulièrement en période de grave crise sociale, celle-ci a prospéré et fait son beurre à coup de complots, de rumeurs et de boucs émissaires. Pour elle, tout est de la faute de l'étranger, de celui qu'on ne connait pas.

Non, il s'agit de bien d'autre chose, plus grave. La crise, les plans de licenciements, la précarité généralisée, le déclassement social, tous ces méfaits du système capitaliste (pour appeler un chat, un chat), l'absence d'alternative de progrès et de justice sociale ont finit par ouvrir la boite de Pandore. Les idées de haines se déversent désormais partout dans la société à jets continus en direct des chaine d'infos, confortées par une droite qui, aveuglée par sa haine de la gauche et des valeurs d'égalité que celle-ci défend (encore...) ne sait plus trop ou elle habite.

Il est qu'à voir la droite parisienne pour parler de ce que j'en vois d'un peu plus près. Pas une voix chez ses dirigeants pour appeler au sursaut républicain et à mettre fin aux rumeurs les plus absurdes. Pourtant, quand c'est l'école publique qui est attaquée, un des principaux piliers de la république que l'on attaque, pas une voix ne devrait manquer pour la défendre.

NKM la figure de proue de la droite parisienne est aux abonnés absents, elle, qu'on présentait comme une voix transgressive à droite. Il faut dire qu'on a finit par s'habituer à son silence sur les sujets de sociétés depuis son abstention lors de l'adoption de la loi sur le Mariage pour tous.

IMG_813308221864073

 

Posté par gbriant à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


28 janvier 2014

Ian Brossat VS Charles Beigbeder sur LCP

Posté par gbriant à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 janvier 2014

Remonter sur le manège

debrejuju

En commençant ce blog, je n'avais pas prévu d'en parler. Je pensais plutôt réserver cet espace de liberté à la politique (notamment celle des municipales du 18eme arrondissement de Paris où je suis candidat pour le PCF), aux productions d'Arcane 17, à mes humeurs ou à mes petits bouts de chanson. Puis la nouvelle est tombée. Redoutable. Ma fille cadette soignée il y a plus de deux ans pour une leucémie vient de rechuter.

Il faut prendre le temps d'encaisser la nouvelle, de la digérer pour recommencer à vivre avec. Ma petite fille qui connaît déjà ce parcours si délicat pour l'avoir emprunté, affronte ce coup du sort avec un courage qui force l'admiration. Je pense même qu'elle est un peu inquiète pour ses parents...

Il nous faut donc avec Claire remonter sur le manège, avec l'aide de sa famille, de ses amis, tous si gentiment présents et que j'en profite pour remercier. Donc, vous l'avez compris, si ce blog devient pour une période que j'aimerais évidemment la plus courte possible, une féroce ode à la gloire de l'hôpital public, il ne faudra pas s'en étonner.

 

Posté par gbriant à 17:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

22 janvier 2014

A la recherche de la lutte des classes perdue

Unknown

Il va falloir s'y habituer : en France la lutte des classes a disparu. Si si, je vous jure, salariés et patrons s'aiment d'un amour tendre. Main dans la main, ils sont prêts à tout pour relancer la croissance du pays. Voila en gros résumé le concept du pacte de responsabilité présenté par François Hollande en ce début d'année. Terminés les antagonismes de classe. Notre président français, par la seule force de son verbe a rendu caduc le concept inventé au 19ème siècle par des historiens conservateurs français et popularisé par Marx. Employés et employeurs ont désormais un seul intérêt commun : l'emploi, capable d’effacer toutes les divergences. Elle n'est pas belle la vie ? 

Bon bizarrement quand il s'agit de passer au concret des choses et donc de parler pognon, les choses ne sont plus si simples. D'un coté (celui des patrons), c'est 30 milliards de cadeaux avec pour emballer le tout : la simplification administrative et une réforme fiscale alignée sur les desiderata de la Commission européenne. De l'autre (nous), ben rien. Ah si, 50 milliards d'économie sur les services publics au nom de la rigueur… 

Voila voilà, il paraît que c’est social-démocrate. Pas bien compris ce qu'il y avait de social là dedans.

Posté par gbriant à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 janvier 2014

Il y a des claques qui se perdent

anti ivgA la veille de l'examen par le parlement du projet de loi sur l'égalité entre les femmes et les hommes, les militant anti-avortement ont défilé dans les rue de Paris. La « fine fleur » de la réaction a battu le pavé parisien galvanisée par le récent recul du gouvernement espagnol qui vient de s'attaquer à ce droit fondamental des femmes à disposer de leur corps et par les récentes déclarations du pape François parlant « d'horreur » à propos du recours à l'avortement. On a même vu des pancartes avec ce slogan impayable: « Faudra-t-il aller en Espagne pour le garder ? » Mot d'ordre qui démontre que crétins et stupides font de solides qualificatifs quand il s'agit d'évoquer les militants pro-vie.

Ce collectif de manifestants composé de militants proches des milieux catholiques les plus conservateurs dans la foulée de la Manif pour tous recrute aussi largement dans les rang de l'UMP. Ainsi certains députés de cette formation ont déposé des amendements visant à dérembourser l'IVG. Évidemment Marine Le Pen ne voulant pas se faire dépasser sur sa droite a appelé sur France Info à ne pas banaliser l'avortement. Un rappel utile à ne pas banaliser le sinistre FN, le parti ennemi des droits des femmes

A toutes fins utile, je tiens à informer ces réactionnaires de tout poil qu'il me trouveront au travers de leur chemin. Père de deux filles, il faudra me passer sur le corps pour les priver du droit de disposer du leur. C'est dit.

 

Posté par gbriant à 16:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 janvier 2014

Le Président, le drapeau de la gauche et moi

 

Francois-Hollande-comprendre-les-points-cles-de-sa-conference-de-presse_image_article_large

Il m’a fallu quelques jours pour me remettre de la conférence de presse du Président de la République. il se trouve que j’ai voté et appelé à voter pour celui qui est désormais le héros de Laurence Parisot et de son successeur, Pierre Gattaz, le président du MEDEF. Et donc, ça fait mal aux dent, pour n’en rester qu’à la partie supérieur de mon anatomie. 

Le président a beau avoir la blague facile pour nier le procès qui lui est fait en libéralisme aigu, force est de constater que c’est à droite de l’échiquier que son fan-club recrute, et largement. Il n’a parlé que des entreprises. Les salariés sans qui elles ne seraient rien, ont été les grands oubliés de la parole présidentielle. Le constat est implacable, le président a jeté à terre le drapeau de la gauche, puis il a marché dessus.

La colère a fini par s’estomper, un peu, grâce aux rencontres faites pendant les initiatives de campagne municipale à Paris où je suis candidat PCF sur la liste menée par Eric Lejoindre dans le 18ème arrondissement. La rencontre d’électeurs de gauche, de militants socialistes montre que ma colère n’est pas isolée. Beaucoup s’interrogent et ne se résolvent pas à cette reddition en rase campagne face au patronat.

Dans ce moment de grande confusion idéologique, il est de notre responsabilité de travailler au rassemblement de tous ceux pour qui justice sociale veut encore dire quelque chose. Nous sommes la gauche, enfin ce qu’il en reste. Ce drapeau, le Front de gauche doit le ramasser. Notre tâche est immense. Enfin bref, il y a du boulot. 

 

Posté par gbriant à 09:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,