22 mai 2017

La France insoumise va-t-elle faire gagner l’ex-ministre Myriam El Khomi ?

18circo

Face à l'ex-ministre Myriam El Khomri, dans la 18ème circonscription de Paris, la gauche qui s'est battue contre la loi Travail n'avait pas le droit de partir divisée dans la bataille des législatives. Elle le sera pourtant. La faute à qui ? A la France insoumise qui forte du résultat de Jean-Luc Mélenchon a voulu soumettre toutes les forces de gauche à ses seules conditions.

Cette démarche est très éloignée de notre conception du rassemblement. Nous avons eu raison de nous mettre au service de la candidature de Caroline De Haas qui a su l'année dernière rassembler avec sa pétition plus d'un million de personnes contre la loi travail. Sa candidature est aujourd'hui soutenue par de nombreuses forces : EELV, le PCF et des forces du Front de gauche, Ensemble et République et socialisme, des militants socialistes et du NPA 18 et de très nombreux citoyens.

C'est cette gauche, qui se parle, débat et agit à la fois dans la cohérence et dans le respect de chacune de ses composantes, qui est l'avenir, loin de la volonté hégémonique actuelle de la France insoumise qu'elle reprochait elle-même à juste titre hier au Parti socialiste.

 

Igor Zamichiei, secrétaire de la Fédération de Paris du PCF
Gérald Briant, coordinateur de la section PCF du 18ème arrondissement

Posté par gbriant à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


26 mars 2016

Réunion publique à Paris 18ème mardi 29 mars contre la loi El Khomri : on ne lâche rien jusqu’au retrait !

maxresdefault

Depuis plusieurs semaines, la mobilisation contre le projet de loi dit « El Khomri » ou « Loi Travail » prend une ampleur inédite sous un gouvernement prétendument de gauche. Plusieurs manifestations rassemblant salarié-e-s, étudiant-e-s et chômeurs/euses ont permis d’amplifier le rapport de force issu de la pétition « Loi travail : non, merci ! » qui a rassemblé en deux semaines plus d’1,2 millions de signataires, sans oublier les initiatives sur les réseaux sociaux comme celle du collectif #OnVautMieuxQueÇa ! 

Face à ces actions, le gouvernement a dû revoir sa copie en reculant sur quelques dispositions de la loi (notamment la durée de congé en cas de décès d’un proche fixée par accord d’entreprise, la durée maximale de travail de nuit). Cependant la logique même de ce projet de loi, n’a pas bougé. L’idéologie structurante du projet est toujours bien présente, à savoir fragiliser les parcours des salarié-e-s, faire du travail une variable économique comme les autres, afin de sécuriser les entreprises (du point de vue patronal). L’inversion de la hiérarchie des normes (qui fait prévaloir l’accord d’entreprise sur la loi) reste ainsi de mise. Elle a pour conséquence de faire du moins disant social un élément de compétitivité entre toutes les entreprises sur le territoire. Pourtant, économiquement, ce raisonnement est absurde. Les logiques libérales mises en œuvre depuis 30 ans n’ont pas d’effets : on se demande encore où est passé le million d’emplois que devait créer le CICE… 

Madame El Khomri étant une élue du 18ème arrondissement - territoire réputé pour son fort ancrage à gauche - le Front de Gauche (PCF, PG, Ensemble) et EELV ont décidé d’organiser une réunion publique afin de décrypter le contenu de la loi, de dévoiler l’ampleur des reculs sociaux qu’elle contient et de proposer des pistes de réflexion alternatives loi, pour en finir avec la précarité généralisée et la dégradation des conditions de travail des salarié-e-s. 

 

Cette réunion publique se tiendra le

mardi 29 mars à 19h

au Lavoir Moderne Parisien

(35 Rue Léon, 75018 Paris, Métro Chateau Rouge)

avec comme intervenant-e-s :  

Yann Le Lann (Sociologue du travail et Président d’Espaces Marx),

Anne De Haro (Déléguée Syndicale CGT chez WKF, Conseillère Prud’homale, Juriste),

Pierre Jacquemain  (Ancien membre du cabinet de Myriam El Khomri)

 

Sont également annoncé-e-s : 

Ian Brossat (Conseiller de Paris PCF-FDG et adjoint au Logement à la Mairie de Paris),

Danielle Simonnet (Conseillère de Paris PG-FDG),

Jérôme Gleizes (conseiller de Paris EELV), un-e intervenant-e pour Ensemble

 

Par ailleurs, les élu-e-s PCF/FdG et EELV de l’arrondissement appellent à la journée nationale de mobilisation du 31 mars contre la Loi El Khomri. 

 

Soyons des millions dans les rues pour forcer le gouvernement à retirer ce projet de loi !

 

Posté par gbriant à 13:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 janvier 2016

La « déchéance » de François Hollande

hollande

Élus du 18eme arrondissement où cohabitent tant de nationalités différentes et où de nombreux habitants possèdent deux nationalités, nous sommes particulièrement inquiets des annonces du Président Hollande annonçant la déchéance de nationalité pour les binationaux coupables d'actes de terrorisme.

Cette mesure est grave et inacceptable pour plusieurs raisons. D'abord, elle ne répond en rien à la demande de sécurité de nos compatriotes durement touchés par les attentats de 2015. Qui peut croire que la déchéance de nationalité arrêtera un terroriste ? Personne, même Manuel Valls qui préfère parler de symbole. Ensuite elle divise la communauté nationale, jetant l'opprobre sur une partie de nos compatriotes, les binationaux dénoncés à la vindicte populaire. Enfin cette mesure liberticide comme l'est l'ensemble du projet d'inscription de l'État d'urgence dans la constitution laisse penser qu'un terroriste ne peut pas être français. Absurde : l'exemple des agissements de l'OAS contre la France pendant la guerre d'Algérie démontre l’inanité d'un tel discours.

Nos concitoyens ont besoin de plus de protection face au danger DAECH mais cela passe d'abord par plus de service public, plus d'agents et non pas en allant puiser dans le sac de farces et attrapes de l'extrême droite.

En 2010, François Hollande et Manuel Valls dénonçaient une mesure similaire proposée par Nicolas Sarkozy. Nous, fidèles à nos valeurs, nous n'avons pas changé d'avis. Nous continuons de combattre une mesure qui remettrait en cause le droit du sol dans l'acquisition de la nationalité. Nous serons aussi vent debout contre toute déchéance qui viserait à transformer en apatrides des terroristes ; cette idée hallucinante semblant aussi surgir dans le débat public aujourd'hui.

 

Tribune des élus PCF / Front de gauche du 18ème arrondissement de Paris (M18 - Janvier 1016)

 

Posté par gbriant à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]