calais-la-justice-suspend-les-arretes-de-la-mairie-empechant-la-distribution-de-repas-aux-migrants

 

Depuis 2015, face aux besoins urgents des réfugiés, des collectifs et associations se sont organisés afin d’assurer des distributions alimentaires dans le 18ème arrondissement. Ces distributions démontrent une nouvelle fois le formidable élan de solidarité des Parisiens et Parisiennes face à l’arrivée de réfugiés. Depuis le lancement de son plan d’accueil des réfugiés, la Ville de Paris a voulu accompagner et donner les moyens aux Parisiens et Parisiennes de s’engager pour l’accueil des réfugiés. Ainsi, nous ne comptons plus le nombre de bénévoles engagés dans des associations ou collectifs ou au sein du nouveau Centre humanitaire à la porte de la Chapelle.

Cependant, certaines distributions s’organisent dans des lieux souvent peu adaptés, étroits, soumis aux intempéries, non pourvus en accès d’eau. La multiplication de distributions non coordonnées sur un même territoire occasionne aussi souvent une dégradation de la propreté et des nuisances à l’encontre des riverains. C’est le cas notamment dans le secteur Pajol ou 6 mois de distributions quotidienne, plusieurs fois par jour, pèsent fortement sur le quotidien d’un quartier dont les habitants ont pourtant largement prouvé leur solidarité lors des multiples campements de réfugiés. La question de l’occupation de l’espace public est sensible. Ces distributions ne peuvent se faire au détriment de la vie des quartiers où elles se déroulent.

Pour améliorer les choses et permettre que la solidarité puisse s’organiser sans contrainte pour les riverains, la Ville de Paris propose de mettre à disposition des associations, collectifs ou soutiens qui le désirent un lieu dédié aux distributions alimentaires quand elles sont nécessaires, situé Porte de la Chapelle, à proximité du Centre de Premier Accueil. C’est le lieu ou les réfugiés primo arrivants à Paris ont vocation à se rendre pour commencer leurs démarches de demandeur d’asile et trouver refuge. Ce lieu couvert, situé sous le périphérique, sera coordonné par Utopia 56. Il disposera de moyens logistiques afin d’organiser dans les meilleures conditions ces distributions ; les services de la Ville assurant sa propreté et sa sécurité.

À l’image des autres points de distribution solidaire à Paris - près d’une cinquantaine - les distributions alimentaires peuvent être organisées et coordonnées afin d’être les plus efficaces possibles. C’est ce défi que nous pouvons relever tous ensemble.