Voici le texte du vœu présenté par les groupes EELV et PCF- Front de gauche au prochain conseil d’arrondissement du 18du 15 juin 2015. Des propositions que nous soumettons au débat public pour sortir d'une crise humanitaire qui n'a que trop duré.

G.

pajol

(Photo  Jean-Raphaël Bourge)

 

Groupe politique : Europe Ecologie – Les Verts et Communistes - Front de gauche

 

Destinataire du vœu : à la Maire de Paris

 

Objet : Vœu relatif à la prise en charge des personnes réfugiées.

 


 - Considérant l’évacuation le mardi 02 juin 2015 du campement des personnes réfugiées boulevard la Chapelle en raison des conditions de vie devenues insalubres et indignes,

- Considérant le vœu de l’exécutif voté par la majorité municipale au Conseil de Paris de mai 2015 actant de la mise en place de solutions d’hébergement pour tous les occupants du campement

- Considérant trois jours après l’évacuation qu'une grande partie des personnes réfugiées rassemblées boulevard la Chapelle n’ont pas reçu de solutions de logement et de prise en charge, ou que l’hébergement étaient inadaptés car lointains, enclavés, dispersés et plaçant les réfugiés dans des situations d’encore plus grandes précarités (pas de prise en charge associative sur lesdits lieux et impossibilité de suivi des demandeurs d’asile)

- Considérant que ces personnes réfugiées sans ressource et sans prise en charge publique errent dans Paris, procédant parfois à des regroupements non régulés et que cette situation peut être source de tension et d’accident,

- Considérant l’action de la préfecture qui pour empêcher tout regroupement a repoussé les migrants dans le métro, usé de moyens policiers disproportionnés, générant une tension et rendant difficile le travail social pour venir en aide à des personnes qui sont d’abord des victimes.

- Considérant la ratification par la France de la Convention de Genève du 28 juillet 1951 relative au statut des réfugiés et le préambule de la Constitution française de 1958 et l''assurance de son application par le Conseil constitutionnel depuis 1971,

- Considérant que les actions mises en place par la ville de Paris en direction de ces personnes et notamment des femmes avec enfants et des mineurs isolés doivent être amplifiées,

- Considérant que l’afflux des réfugiés pour des raisons politiques ou climatiques ne se tarira pas

- Considérant que les solutions ponctuelles et d’urgence ne suffisent pas face aux phénomènes d’arrivée de nouvelles personnes réfugiées et qu’elles ne font que déplacer et repousser le souci de prise en charge,

- Considérant que l’insuffisance des moyens d’accueil pour migrants et réfugiés se révèle chaque année de plus en plus criant

 

Sur proposition des élu.es écologistes, communistes - Front de Gauche, le conseil du 18ème arrondissement demande à Madame la Maire de Paris ;


D’intensifier les efforts entrepris par la ville de Paris pour apporter aux personnes réfugiées des solutions d’hébergement, d’alimentation et de soin pérenne offrant de réelles perspectives d’avenir ;

D’apporter une aide logistique et financière ad hoc aux associations qui assurent la préparation de repas collectifs, fournissent de l’eau aux personnes réfugiées qui aujourd’hui sont sans ressources; aide assurée avec les dons des riverains ;

D’expérimenter à Paris conjointement avec les services de l’Etat la création d’un site dédié permettant d’accueillir dans de bonnes conditions les personnes réfugiées évitant leur éparpillement dans la nature, la rupture des solidarités et permettant la construction de solutions pérennes; confirmant ainsi la vocation de Paris comme ville d’accueil de tous ;

D’agir en direction du 1er ministre pour que soit mis en œuvre un plan structurel avec des moyens financiers et logistiques ad hoc pour la prise en charge des personnes réfugiées en France.