idriss

Ce 25 avril le tribunal administratif a décidé d'annuler l'OQTF (obligation de quitter le territoire français) d'Idriss, élève du lycée Camille Jénatzy dans le 18e arrondissement de Paris. C'est une excellente nouvelle dont les élu-e-s du groupe PCF-Front de Gauche du 18e arrondissement se félicitent.

À cette joie s'ajoute celle qu'il ait enfin obtenu un titre de sjéour, qui permettra à Idriss de poursuivre ses études dans des conditions dignes.

Ces décisions sont le fruit d'une mobilisation menée par ses camarades, le Réseau éducation sans frontières et les organisations syndicales et politiques. Elles sont la preuve de l'utilité des mobilisations collectives.

Pour autant, notre satisfaction pour Idriss ne nous fait pas oublier que de nombreux jeunes vivent encore dans notre arrondissement dans des conditions inacceptables parce qu'on refuse de leur délivrer un titre de séjour. Ces situations mettent en péril leurs études et leur projet de vie. 

C'est pourquoi les élu-e-s PCF-Front de Gauche se battront sans relâche, au niveau de l'arrondissement comme à la Mairie de Paris, pour obtenir de l'État la régularisation de tous les jeunes scolarisés. Nous serons aux côtés des associations, collectifs et organisations qui défendent au quotidien le droit de ces jeunes à étudier dans les mêmes conditions que l'ensemble de leurs camarades.

Les élu-e-s du groupe PCF-Front de Gauche du 18e arrondissement : Catherine Belem, Gérald Briant, Ian Brossat, Nadine Mézence, Danièle Premel et Hugo Touzet.